La longboard, le sport cool par excellence.

On parle souvent du skateboard. Très souvent même. Cependant, il y a un petit « nouveau » qui commence à être populaire et qu’on a longtemps sous-estimé. C’est la longboard.

Cela étant, on parle désormais du skateboard comme d’un sport à part entière et non d’une activité pour les enfants pour faire passer l’adolescence. La longboard, c’est cool. On va voir à quel point ça peut être un sport.



Frank Sinatra a dit un jour :

Tu achètes un Ferrari quand tu veux être quelqu’un. Tu achètes un Lamborghini quand tu es quelqu’un.

Mon opinion est que le skateboard est la Ferrari. La longboard c’est la Lamborghini. Et, oui, je suis un  troll pratiquant de longboard à mon humble niveau.

Longboard skateboard downhill cruising carving freeride board

La longboard, ça va vite, ça fait peur, c’est stylé, on se prend pour Casey Neistat.

Le skateboard, c’est cool, ça fait peur, on a l’air d’un petit con dessus, on s’amuse beaucoup avec, c’est plus conviviale dirons-nous.

La Longboard, c’est pour les loups solitaires.

La longboard, elle est destinée aux personnes qui veulent rester seules avec leur montagne. Par conséquent, c’est pour les gens de la campagne. Tandis que le skateboard, c’est pour les gens de la ville. Même si le cruising (le fait de se balader comme un connard de bobo dans les rues de sa grande ville de merde) s’est beaucoup développé ces dernières années et est donc devenu une activité physique « urbaine » au même titre que le skateboard.

Si on fait de la descente en longboard, on n’est directement confronté à soi-même et il n’y a pas d’interaction possible pendant un certains temps avec d’autres personnes. En effet, cela nécessite une attention particulière et les injections d’adrénaline sont explosives. Ça vous frappe à la gueule comme un feu d’artifice.

Les principales disciplines en longboard

Le cruising

C’est le style des grands-pères et des citadins. Ayant vécu un temps à Colmar toujours en allant travailler à Strasbourg, je faisais du cruising. (Je ne faisais pas Colmar – Strasbourg qu’en longboard avant qu’on me pose la question.)
Le cruising sert d’outil de balade pépère et aussi moyen de locomotion pour aller d’un point A à un point B sur du plat. En gros, on se fait un peu chier, mais on a l’air cool et on gagne du temps parce qu’un des gros avantages de la longboard, c’est que ça avance plutôt vite comparé au skateboard.
Niveau de sensation : 2/10.

Le carving


Le carving est une approche un peu plus poussée du cruising. On prend des pentes, on commence à freiner plus fort ou à faire du pumping (pousser pleins de petites courbes sur sa planche) pour accélérer. C’est sympa, mais je n’ai pas signé pour ça.
Niveau de sensation : 4/10

Le Freeride


C’est ma discipline favorite et c’est en voyant des vidéos de freeride sur internet que j’ai eu envie de faire de la longboard.
Il s’agit de descendre des pentes (C’est préférable d’habiter en montagne.) sans se focaliser sur le chrono. En revanche, le mot d’ordre est Plaisir. Il faut se faire plaisir en slidant, en prenant de la vitesse, faites ce que vous voulez, mais appréciez ces moments de sensations en pleine nature.
Niveau de sensation : 9,5/10

Le downhill.


Le downhill est le côté course et très sportif de la longboard. On dévale des pentes sur une planche à 4 roues à des vitesses qui peuvent atteindre les 100km/h parfois même plus. En réalité, je n’ai pas les testicules assez accrochées pour faire du downhill ; mais d’un autre côté, je trouve cette pratique très attractive et très jolie à voir.
Niveau de sensation : ☠️

Le reste.

Je vous épargne la pratique du slalom, du freestyle et du dancing🕺🏽. Je n’aime pas du tout. Je ne trouve pas ça intéressant. C’est 100 % subjectif, mais c’est mon site et je fais ce que je veux.
Mouhahahaha



Conclusion

Pour conclure, la longboard, un sport ? On a longtemps lutter pour que le skateboard soit réellement considéré comme un sport. À tel point que le skateboard est une discipline qui fera partie des Jeux Olympiques à partir de 2020. On parle de sport quand il y a une notion de compétition, de performances et de records. Je ne vois pas la longboard sous cet angle et je considère plutôt cette pratique comme une activité physique (à part pour le downhill). Cela n’empêche rien au fait que c’est vraiment physique et vous sentirez votre cœur palpiter plus d’une fois.

S’il y a des pratiquants de longboard, n’hésitez pas à faire coucou dans les commentaires et surtout n’hésitez pas à troller les skateboarders.

Bisous.